Jeune urbain fréquentant le milieu de la nuit et les festivals, tu connais sûrement ces deux Rouennais qui tournent un peu partout en France sous le nom de Christine.

Ce pseudonyme vient du film éponyme de John Carpenter datant de 1983 et adapté d’un roman de Stephen King. Le film met en scène une Plymouth Fury maléfique dont la robe rouge vif et les chromes attirent le regard, à tort. Bien qu’ils n’utilisent que le nom, plusieurs références à l’œuvre du réalisateur sont tout de même présentes dans certains de leurs morceaux et dans leur live et surtout dans l’esprit même du projet.

Certains titres tels que « Catharsis », « Death on wheels » ou le plus récent « Fucking Youth » pourraient être utilisé dans un possible remake du film tant ils rejoignent l’esprit agressif et malveillant de la Plymouth Fury. Leurs productions sont disponibles sur leur Soundcloud, mais l’intérêt est plutôt limité pour une écoute chez soi, car les morceaux et remix de Christine dévoilent leurs vrais visages dans le live qu’ils traînent un peu partout dans les clubs et festivals de France.

Nos deux compères, Aeon Seven et Kunst Throw, ne font pas dans la dentelle lorsqu’ils sont face à leur public. Violent et puissant, leur live se vit au milieu d’une fosse chauffée à blanc. Une scénographie assez basique mais efficace les accompagne : un écran projetant des images de voitures de films mais surtout deux gros phares (rappelant ceux de l’inquiétante voiture) posés devant leur matériel éclairant sans cesse les bouilles suintantes du public. Le début  nous offre même un clin d’oeil sympathique avec un gros bruit de moteur qui ne manquera pas de rappeler l’introduction du film. On trouve également des références à d’autres films comme Orange Mécanique, qui d’ailleurs illustre en grande partie leur dernier clip.

Bien que les deux Normands sortent régulièrement du contenu, Christine reste un projet taillé pour le live puisque c’est sur scène qu’il prend tout son sens. Le son saturé et musclé accompagne parfaitement les scratches nerveux et samples incisifs extraits de divers films. Une virée à 190km/h où electro ravageur et cinéphilie se côtoient à merveille pour faire chauffer le macadam.

N’hésitez pas à vous rendre sur leur site pour savoir quand est-ce qu’ils rouleront près de chez vous !

« She is seductive. She is passionate. She is possessive. She is pure evil. She is Christine »