Artiste aux larges influences, Sox a sorti en juin « Birth Etcetera » sur le label Mental Groove Records. Son premier album qui est le fruit de deux années de travail.

Malgré ce que la météo veut nous faire croire, c’est bel et bien l’été. Alors que partout fleurissent des « tubes de l’été » naïfs et faussement ensoleillés, Sox fait tout le contraire. Son album « Birth Etcetera » est une invitation à un voyage mélancolique et planant d’une demi-heure dont les nappes de synthés sont notre embarcation. Attachez vos ceintures, on décolle.

Le voyage commence avec « Birth » et ses quelques notes de piano qui donnent un aperçu de l’univers que nous allons visiter. La transition avec « Awake », titre plus électronique, est totalement fluide ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas sur l’album. C’est d’ailleurs une chose que l’on peut reprocher à ce dernier, d’être parfois embrouillé avec des titres qui se suivent sans cohérence. On retrouve également des intermèdes avec des voix (rappelant Para One) qui nous déconnectent complètement de ce voyage. Heureusement, les morceaux nous font repartir très vite dans ce monde. Certains comme « Her » et « Lala Song » apportent même un brin de légèreté avec des voix et des mélodies plus enfantines sans pour autant trancher brutalement avec le reste.

Mais tout n’est pas rose au pays de Sox. Pour preuve, « La violence » est un plongeon dans des abîmes déprimantes. Mêlant harmonieusement piano et synthés, ce titre ne manquera pas de nous rappeler « La ritournelle » de Sebastien Tellier ou « 14th April » d’Aphex Twin. La douce « Etcetera » est l’étape finale de ce périple. Mais comme son nom l’indique, tout ne se termine pas ici, une piste cachée lui fait suite. Plus dansante elle permet de terminer sur une note légère. Le son s’atténue, il est temps d’atterrir.

Les dix titres de cet album forment un recueil chargé d’émotions et d’influences habilement maniées. Poétique, mélancolique et nostalgique, extrêmement sincère et addictif, « Birth Etcetera » est à écouter en Super 8.

« Birth Etcetera » est disponible sur le bandcamp de Mental Groove Record.