Quelques jours avant la sortie de leur second album, Coexist, les anglais de The xx étaient à Paris pour un concert à guichet fermé au Cirque d’Hiver.

Attendant que les trois membres du groupe les fassent résonner au coeur de cet endroit atypique, micros, basse, guitare, synthétiseurs et percussions patientent sur la piste du célèbre cirque. Lorsque les lumières s’éteignent enfin, les artistes font leur entrée discrète et entament « Angels » en guise d’introduction. Si Oliver est effacé sur ce morceau, les percussions de Jamie résonnant dans la salle circulaire, la voix envoûtante de Romy et la sobriété du décor nous transportent dès les premières minutes.

À l’image de leur musique minimaliste, les membres de The xx ne misent pas sur une grosse machine de guerre pour les accompagner sur scène. Des projecteurs diffusent des formes, quelques lumières les encerclent ainsi que des stroboscopes et machines à fumée. L’ambiance est tamisée et intimiste, l’atmosphère magique.

Les titres du premier album éponyme et du second, Coexist, s’imbriquent à la perfection rendant tout très cohérent. Si le début du concert fut assez posé grâce à des morceaux comme « Chained » ou « Fantasy », on se sent décoller de son siège sur l’excellent « Reunion » suivi de « Sunset ». On pourrait d’ailleurs croire qu’il ne s’agit que d’un seul et unique morceau tant l’alliance des deux titres est réussie en live.

Les trois acolytes sont réservés même si au fur et à mesure des titres joués, l’assurance semble les gagner. Seul Jamie reste discret derrière ses machines tandis que Romy et Oliver s’amusent et dansent parfois pendant leurs interprétations.

Le climax arrive avec Islands suivi de Infinity. Malgré la douceur de ces morceaux, les groupe réussi à leur faire gagner une puissance folle sur scène. Ce dernier laisse un public conquis avant de revenir pour un rappel. Un « X » blanc éclaire la piste, les artistes reviennent pour trois ultimes morceaux : « Intro », « Tides » et « Stars ». Un rappel qui conclut à merveille ce concert. Le mariage entre la mélancolie qu’insufflent Romy et Oliver sur « Intro » et la puissance des MPC de Jamie, donnent au titre une montée frissonnante qui vous noue la gorge.

C’est sous des applaudissements triomphants que les trois amis quittent la scène main dans la main, unis. L’union qui est d’ailleurs le leitmotiv de ce concert tant l’osmose entre les titres, le décor, le groupe, était réussie.
Coexist vous avez dis ?

Adieu lions et les clowns. Tels des funambules,The xx a supprimé toute notion de gravité à l’intérieur du Cirque d’Hiver en nous livrant ce spectacle planant, fusionnel et d’une rare beauté dont le seul regret sera la courte durée.

Photos : © Clement PJ Schneider (sa page Facebook)