Musique futuriste à destination de la planète terre.

Twinsmatic, jadis The Twins, est le duo de producteurs formé en 2008 par Pierre et Nadeem qui a réussi à se faire un nom dès juillet 2010  notamment grâce à leur premier EP Greenroom. Avec cette première réalisation artistique, des 10 morceaux remixés se dégage une volonté unique celle d’affirmer son style musical. Des titres phares de Drake à Pharell, en passant par Katy Perry sans oublier Rihanna et Beyoncé, la touche des Twins se marrie parfaitement aux différents genres, oscillant entre la lourdeur et la légèreté, cet EP est une véritable réussite tant au niveau de la musique et que l’image qui semble si chère aux deux jeunes parisiens. Une pochette d’EP soigné et quatre clips dont la qualité n’a cessé de croitre illustre quatre titres de la compilation et montre que l’artwork est travaillé au même titre que la production musicale. Influencé par les Timbaland, Kanye West, Neptunes, le duo parisien se nourrie de différents genres musicaux : hip hop, bossa nova, électro, dubstep.

L’été passe et la rumeur d’un deuxième volet de la Greenroom se propage, Twinsmatic entretient alors le mystère et se fait de plus en plus discret jusqu’à la sortie en décembre de leur première composition, « Stay With Me », l’occasion pour le duo d’éviter d’être étiqueté « remixeurs ». A la première écoute de ce titre, on reste sceptique quant à la direction vers laquelle semble se diriger le groupe mais c’est tout simplement parce qu’à l’époque « nous n’étions pas prêts » pour cette invitation au voyage et que nous avions peur de nous engouffrer dans ces contrées lointaines où la sonorité est un brin futuriste. On se laisse finalement porter dans l’insouciance la plus totale en se disant que l’on prononcera sur le côté producteur des Twinsmatic à la prochaine sortie. Quelques jours plus tard, sort un nouveau remix « You Got My Number » de Willy Denzey (« Willy-Willy Denzey »), eux qui s’étaient fait si discret après la sortie de Greenroom, s’illustre par deux en fois en cette fin d’année 2010, toujours dans cet esprit Greenroom, ils affirment leur talents de remixers.

L’année 2011 est à peine entamée que l’on se réjouit de la sortie du remix « Hot’N’Fun » des N.E.R.D et du sympathique clip qui l’accompagne, cette chambre au design futuriste du Seven témoigne du souci de raffinement, de détail que Pierre et Nadeem portent à la mode et à l’esthétique. La qualité vidéo de clip montre que chemin a été parcouru depuis « Best I Ever Had (Remix) ».

Il faudra attendre décembre de cette même année pour que Twinsmatic sorte de sa grotte et nous gratifie d’une nouvelle production « Too Real » en collaboration avec l’artiste américain Asaad nous permettant ainsi quasiment un an après « Stay with me » de nous prononcer sur le côté producteur du tandem. Autant vous dire que le scepticisme d’hier avait disparu, les premiers adjectifs qui nous sont venus à cet instant sont frais, novateur et entêtant. Le clip de cette nouvelle pépite s’apparente à une métaphore celle du voyage, ici il s’agit de se plonger dans leur univers coloré et complexe afin de retrouver les deux potes portés disparus depuis février.

Riche et foisonnante a été l’année 2012 des Twinsmatic, même si le remix semble toujours leur tenir à cœur, ils veulent avant tout produire des artistes comme le montre la collaboration sur « Women & Trees » avec Emilio et Phil T Rich, deux rappeurs norvégiens séduit par le made in France tout comme Rockie Fresh (désormais signé chez Maybach Music Group) avec le morceau « Come Around » terriblement smooth, un son parfait pour chiller. La production qu’elle soit musicale ou visuelle semble plus encore mature qu’auparavant.

Si les rappeurs ricains et norvégiens ont la chance de pouvoir kicker les prods des Twinsmatic, quid de nos frenchies ? A l’heure du néo-old school dans le rap jeu français, certains rappeurs semblent regarder devant eux à l’instar de Joke, 3010 et Pink Tee qui posent leur couplet sur « Minuit » la magistrale instrumentale introduite par une l’éternelle Aaliyah, parfait exemple du rap 2.0. Leur remix du titre «Lemme See» d’Usher en feat avec Rick Ross s’est retrouvé dans la Summer Tape du sieur Arthur King, ça c’est classieux !

Avec Supa! et Original Bambino, ils forment le collectif  F*A*L*D (Fuck Art Let’s Dance) qui entend autour « d’un projet commun, faire partager leur vision du clubbing Parisien sans prise de tête. Issu d’un background Hip-Hop, additionné à une grande ouverture d’esprit, ils ont pour but de réunir ce qui se fait de mieux en matière de musique, au sens large. De l’Electro au Hip-Hop, du Rock au Reggae…un seul mot d’ordre : Let’s dance! »

Récemment signé chez Universal Music, le duo enchaine les productions et les remixes sans pour autant que la qualité en soit altérée, en attendant la sortie d’un nouveau projet, on vous laissera apprécier le dernier remix « Summertime Sadness » de Lana Del Rey ainsi que celui «Live Your Life » de la délicieuse Yuna en feat avec Theophilus London.

Sachez qu’en 2013, il faudra assurément compter sur Twinsmatic !