Tels des graffeurs déposant leurs griffes sur un mur dans la nuit de manière anonyme, les artistes des John Doe balancent des freestyles volants non identifiés qui suscitent à chaque fois l’engouement des adeptes de flow percutants et de textes saisissants.

En anglais, John Doe (version féminine : Jane Doe) est un nom générique utilisé outre-Atlantique pour désigner une personne non-identifiée. En France son équivalent pourrait être « Monsieur X », « Monsieur Dupont », « Monsieur Durand » ou encore « Monsieur Tout-le-monde », « un citoyen Lambda ».

John Doe c’est aussi le concept novateur lancé en septembre 2011 par la 75ème Session, un collectif regroupant réalisateurs, rappeurs tels que Georgio ou le groupe 2Fingz, beatmakers comme A Little Rooster ou encore Diabi, photographes et autres acteurs/activistes passionnés par le  H.I.P H.O.P. qui s’est fait connaitre cette même année avec le clip « Dans Ta Réssoi » d’Alpha Wann et Nekfeu qui a permis au groupe 1995 d’avoir une visibilité sans commune mesure (aujourd’hui c’est déjà plus 5 millions vues ).

« Toutes les semaines, guette ton internet, le truc peut surgir à tout moment. »

Aussi original et simple soit- il, le concept consiste à filmer uniquement la bouche de l’artiste lors de son freestyle, laissant ainsi l’identité en arrière en plan ce qui permet de mettre en exergue la performance artistique en dépit de l’âge, de la couleur de leur épiderme ou de leur dentition. Pas de travestissement, ça kicke/slame/chante/beat-boxe sans prétention, ici on fait abstraction de tous ces gestes du corps qui trahissent ce que la bouche tait.
En moyenne une minute et vingt secondes (entre 0.55 et 1.40) suffise à chaque artiste pour vous annoncer la couleur, vous mettre bien et vous donner envie de creuser.
La série des courts freestyle est également une vitrine de la scène rap 2.0, ainsi on y retrouve l’Animalerie, l’Entourage, BPM, Espiiem et de nombreux autres MC’s qui font vivre ce rap jeu. A chaque dizaine, c’est une Jane Doe qui vient apporter un zeste de douceur dans ce monde Hip Hop où les hommes sont majoritaires.

On espère que John Doe aura la même longévité qu’un certain Duncan MacLeod.

Voici notre sélection des 5 John Doe qu’on a pour l’instant le plus apprécié :