Les arts numériques étaient à l’honneur à la Gaité Lyrique début juin.

Cela se passait début juin. Le temps d’un week-end, la Gaité Lyrique a accueilli le festival Parizone@Dream. Gratuit, ce festival met à l’honneur les arts numériques à travers différentes installations, conférences et concerts.

Pour sa seconde édition, Parizone@Dream jouait sur l’interaction avec son public. Bon nombre des œuvres présentes mettaient le visiteur au centre du dispositif comme par exemple un vinyle vierge en papier ou il fallait dessiner au feutre noir pour créer une boucle sonore.

La nuit tombée, c’était au groupe psychédélique Marie Madeleine et à l’élégant Arnaud Rebotini de nous présenter leur art lors d’une soirée de concerts.

Plus de photos sur Flickr.


Posée sur un écran tactile, des palets attirent des petits tétards numériques. Il n’y a plus de frontière entre notre monde et l’écran.


Ce vinyle gribouillé créé une boucle sonore plus ou moins réussie.

 

Une chorale de roues de vélos. / Atelier peinture à led.


De drôles de petits personnages projetés escaladent une toile froissée.


Jarko Weiss (Marie Madeleine) dans son monde.


Arnaud Rebotini et ses machines, un live en noir et blanc.

  • ca avait l’air cool !

    dommage qu’on ait pas des videos !