Durant les rentrées universitaires de l’UPEC, des étudiants de master ont organisé le festival de street art UPAINT, retour sur un événement qui sort du cadre.

Le 17 et 18 septembre se tenait à l’Université Paris-Est Créteil le festival de street art UPAINT premier du genre. A l’origine de cet événement insolite, un crew d’étudiants en master sympathiques qui ont conçu et porté ce projet. Le but était de redonner un peu de couleurs aux murs grisonnants de l’université. Pari réussi, grâce aux artistes qui ont répondu à l’appel, qui sont venus produire leurs œuvres le temps du festival.
Sept artistes ont réalisé des fresques à coup de bombes, de pinceaux, de collages… chacun dans leur style atypique. Juste à l’entrée des amphis, Jo Di Bona applique un portrait d’Albert Einstein faisant écho à celui d’un chimpanzé sur un mur saturé de tags.

Jo Di Bona

PIN
L’artiste italien PIN et ses deux scarabées !

PIN Konu Une autre réalisation de PIN / Konu, ses visages et ses jeux de regard (on en reparle prochainement)

Tétar
Tétar et son style très pointilleux qui rappelle les silhouettes enchevêtrées de Keith Haring

L’exposition a rencontré un véritable succès, des spectateurs conquis, des artistes mis en lumière, on peut simplement déplorer le fait que les œuvres ont été peintes sur des supports éphémères, car l’université n’a pas souhaité qu’elles soient réalisées de manière permanente. Les fresques se dégraderont avec le temps, c’est ce qui fait également le charme du street art, son côté éphémère. Les œuvres sont encore bien visibles, n’hésitez pas à y faire un tour. On espère que toute l’équipe de UPAINT pourra recommencer l’année prochaine avec probablement plus de moyens et toujours la même envie.