Trois années après la sortie de l’album de The Procussions, son ancien groupe, le rappeur de Los Angeles est de retour avec « Milk and Eggs » : un album à son image avec lequel il souhaite prendre un nouveau départ.

Les amateurs de rap français ont surement déjà croisé ce nom. Il a collaboré de nombreuses fois avec le groupe nantais Hocus Pocus, notamment sur les excellents morceaux « Vocab » et « Hip-Hop », ou bien sur le dernier album 16 Pièces avec le titre « Signe des Temps ». Récemment, il a été invité sur les albums respectifs de Pumpkin et d’Hippocampe Fou, autant dire que l’artiste n’est pas inconnu de la scène rap française.

La carrière de Mr J. Medeiros est bien remplie, près de cinq albums avec son groupe, de nombreux EP solo, un artiste prolifique tant au niveau de l’écriture que des prods. Un rappeur complet qui a su se nourrir de ses rencontres musicales pour faire évoluer son style et ses sonorités. Il a débuté par être le principal interprète du groupe de Rap/Rock KNIVES et a participé à l’essor du groupe Electro/Hip Hop AllttA. Des influences variées qui lui ont permis d’exprimer pleinement sa créativité pendant près de dix années avec le groupe de Hip Hop The Procussions. Le groupe aura connu un franc succès du public au milieu des années 2000, partageant la scène d’artistes comme The Roots, De La Soul, Lupe Fiasco, Mos Def… Le dernier album éponyme paru en 2013 n’aura pas le succès escompté, Mr J. Medeiros tente alors de trouver une nouvelle voie, une nouvelle manière de concilier rap et indépendance.

Défenseur du rap indépendant, son dernier album a été en partie financé par un crow-funding. Mr J. Medeiros parle peu mais n’est pas moins productif. La particularité de ce nouvel album est qu’il n’existe que 100 CDs disponibles, 10 vinyles et d’autres éditions et packs en édition limitée. A l’heure où la consommation musicale connait un tournant brutal, les artistes doivent s’adapter pour éviter les pertes et satisfaire leurs fans. Les discours qu’il tient sur sa page Facebook sont emplis de réalisme. Il est difficile aujourd’hui de faire de la musique comme avant, on va plus dans une logique qui se rapproche de l’artisanat où ce sont les circuits-courts et la proximité entre le producteur et l’acheteur qui prédominent. Etant donné le nombre limité d’exemplaires de cet album, tous les morceaux sont en écoute gratuite sur son Soundcloud et également sur son Bandcamp où l’on peut trouver l’intégralité des paroles.

Au niveau des sonorités, « Milk and Eggs » nous emmène vers des instrus un peu Rock comme le morceau « Gone », vers du boom-bap plus classique avec « Lost in It », ou bien sur du blues punchy comme avec le très bon « Catch as Catch Part.2 » en collaboration avec MacKenzie. L’engagement a toujours été d’une grande importance dans les textes de Mr J. Medeiros sans pour autant délaisser le côté musical. Au quotidien, l’artiste est impliqué dans plusieurs associations comme Habitat for Humanity qui a pour but de construire des logements aux familles démunies. Il a également réalisé une campagne de prévention contre le harcèlement et les trafics humains en constituant une association. Le morceau « Constance » dénonce le trafic de jeunes femmes aux Philippines et est devenu l’hymne des associations qui tentent de combattre ce fléau.

Mr J. Medeiros fait partie de ces artistes indépendants faisant peu de bruit mais qui continuent d’avancer et d’agir selon leurs principes. La conjecture musicale actuelle n’est pas optimale, les inégalités entre les petits artisans du rap et les grandes firmes se creusent de manière abyssale. Une autre voie est possible, les artistes indés doivent faire face à ce nouveau contexte en espérant que les fans suivent.